Un blog Travellerspoint

On the road... AGAIN !

Direction : USA

sunny

Dimanche 22 juillet, alors que le Quebec sortait pour une 5ieme fois en masse dans les rues, j'ai enfourcher Saturne et mis le cap vers le sud. Avec Dan, mon mari, une tente qui n'est pas waterproof, un sac de linge ramasser quelques heures avant le depart et un atlas des etats-unis. Sans trop savoir ou on s'en allait, on est parti !

D'abord contourner les grands lacs.... c'est long. Monter la tente, se chamailler un peu, egarer les clefs d'autos, faire bouillir de l'eau pour un cafe, un ptit gruau, ramasser la tente, laisser les clefs d'auto sur le siege d'un petit casse-croute...

Apres 2 jours on a compris que les autoroute a peage, on etait pas oblige d<ecouter le GPS et des les emprunter.... surtout que Dan voulait sortir le GPS et moi qui voulais suivre l<atlas papier = au moins un 5 heures continu de discussion et d'obstinage en une semaine. J'ai plier, bah non on fait compromis.

Ensuite vient la traversee des plaines..... plates... mais pas si plates ! L'Iowa, pays de collines vertes et de chevaux. Un soir, on demande a un fermier si on peut planter notre tente sur son terrain. Prit de pitier, il nous invite a habiter son deuxieme etage, toilette, cuisine, lit, tout y est ! On est pas fou, on ne dira pas non a une douche (ouais prendre des douches dans une voiture ce n'est pas tres commode...) Le lendemain il nous invite pour une petite promenade a cheval ! On est pas fou, on en profite, meme si la derniere fois que j'ai monter une telle jolie creature, j'ai garder une cicatrice sur la longueur de mon abdomen pour 5 ans...

Puis, hum c'est quoi deja apres l"iowa... Bas c'etait des plaines vraiment tres plates. Ah oui, a un moment donne on est arrive au Wyoming. Le pays du desert.... moins de 1 million d<habitants, sinon seulement 500 000 dans tout l'etat. J'ai faillit pousse le char jusqu'a une station d'essence apres avoir rouler un bon 60 miles sans signe de civilisation et 1/4 de 1/4 de gaz.... une chance que Dan dormait, il pouvait pas me reprimander...

Et on est arrive a Yellowstone (et j'en passe des bout parce que je dois reprendre la route bientot si on ne veut pas, encore, monter la tente dans le noir comme des voleurs), alors oui; le pays des merveilles ! Comme transporte dans un monde imaginaire ou la terre crache de la fumee au sandwich aux oeufs des couleurs de l'arc-en-ciel. 3 jours de geyser, de terrace, de forets petrifiees, de source d'eau chaudes coulant dans la riviere au couche du soleil. Des troupeaux de buffalo, un ours (au loin), des elk et un renard (que j'ai reussi a ne pas ecraser ainsi que 2 mulot..... au grands choc terrifier de Dan qui prefere sa vie a celle des rongueurs). Apres un millin de menace de faire tomber l'autre dans un trou noir de bacterie termophiles a 112 degres celsius, on est toujours les 2 assis cote a cote dans la saturne blanche et on roule vers l"ouest. On arrete dans les bookshop secondes mains, les armees du salut americains (on va ramener plein de tresors) les pit stop et on dors dans le coffre de la voiture dans les rest area.

Bon je file, j'ai deja ecouler l'heure que je viens de gagner, l'ocean m'appelle ! ....

... pis Dan va chiauler haha

Posté par Lucy in the sky 15:15 Archivé dans États-Unis Commentaires (0)

Québec ! Je me souviens

... mais j'ai oublié comment poser les pieds sur terre...

sunny 25 °C

Oufffff !

2 mois déjà que je suis revenue ! C'est le silence plat par ici, trop de choses dans ma tête confuse pour le transmettre par écris.

Je suis débarquée le 22 avril 2012, jour de la terre. Après une manifestation monstre au centre-ville de Montréal, ma mère a réussis le plus beau souper de retour que j'aurais pus espérer ! Bon ce n'étais une suprise totale, mais j'ai revu des visages qui m'avaient tant manqués et que je n'aurais jamais osé imaginé les voirs un dimanche soir (fin de session universitaire) dans le quartier Rosemont de Montréal. Ma belle-soeur avec une grosse bédaine, mon frère tout souriant, Anne (la veille de l'examen d'hémato..... genre le plus dure de toute la session, est folle cette fille), Em, une trop belle surprise, MG (j'ai tellement été surprise de la voir que lorsque j'ai ouvert la porte, je pense que j'ai à peine sourri ! ) Ma JOJO !!!! Et j'ai même eu droit aux larmes de mon amoureux de BS ! Le comble, voir mon frère jaser avec mes meilleur potes rue Saint-Henri (mon frère sort jamais avec moi). Parce que rue Saint-Henri, j'ai retrouvé les plus merveilleux geek du monde !!!

Les manifestations je vous dis.... oH BOY ! Trop long à raconter :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve_%C3%A9tudiante_qu%C3%A9b%C3%A9coise_de_2012

En gros, je reviens de 8 mois en sol asiatique ou la corruption, la répression, la liberté d'expression sont des sujets particulièrement courants. Surtout au Myanmar où pour la première fois depuis le début de la junte millitaire (un demi siecle), les gens ont le droit de dire qu'ils appuient Aung San aung Suu Kyi et qu'ils rêvent de démocratie. Et bang, le QUébec, pays libre occidental prit avec une crise entre les étudiants qui se battent pour maintenir l'accessibilité aux études et le gouvernement qui ne veut rien entendre. La plus longue grève étudiante de l'histoire, des manifestations tous les soir, une loi spéciale dénoncée par l'ONU, un Jean Charest qui donne nos ressources premières à des compagnies privés, des scandales de corruption et un carré rouge, symbole de violence et d'intimidation selon plusieur représentants de notre démocratie (mais qui ont probablement oublié leur cour de philo 101 et le sens premier de démocratie : écouter le peuple). Enfin bref, la plupart d'entre vous le vivez à mes côtés, alors pas besoin d'expliquer la grogne qui me prend au coeur. Il faut dire que je suis porté par un élan de liberté, de toutes les possibilités, d'espoir, de projets, d'accomplissement, de combattant. J'y crois, parce que si on perd espoir, on deviens aigre et défaitisse, et on arrête d'avancer. Je veux foncer dans cette vie !

Et puis j'ai pris un stage au PIPQ à QUébec : Projet Intervention Prostitution Québec.
Un organisme communautaire qui vient en aide aux travailleurs du sexe de la région de Québec. Clientèle vulnérable, groupe marginalisé, toxicomanie, problèmes de santé mentale, difficulté à vivre en société, des gars et des filles à la simple recherche d'une oreille pour les écouter, les conseiller, les motiver, les accepter, ne pas les juger tout simplement, eux qui se font juger par l'ensemble de la société. Des intervenants merveilleux, au coeur énorme et à la capacité d'écoute infini, qui ne se laisse pas abattre par les personnalité antisociale et destructrices de certains. Des coeur en or et généreux de gens qui veulent s'en sortir, mais ne savent pas comment s'y prendre. Des gens qui sont juste mal équipés pour faire face à la vie et qu'on a trainé dans la boue trop longtemps. D'autre qui sont bien dans leur peau, mais qui viennent chercher un reseau, pour jaser simplement (parfois ça leur évite de consommer). Le principe de réduction des méfaits, vous connaissez ? Accompagner les gens où ils sont rendu et préféré éviter qu'ils attrapent le VIH avec des seringues souillées en leur distribuant du matériel propre sans juger leur consommation de freebase ou autre, mais le jour où ils désiront arrêter, être la pour eux, avoir gagné leur confiance, pour les accompagner dans ce processus très difficle, alors qu'ils ont perdu pour plusieur confiance dans tout le reste du sytème, il reste vous .... 8 semaines, c'es pas assez. Déjà 3 personne qui m'ont remercier, que j'étais leur rayon de soleil dans leur journée, au combien je les avais aider.... et tout ce que je fais c'est les écouter. C'est fou comment ça bouffe du jus par contre; d'écouter. Et c'est fou comment on oubli souvent; d'écouter...

Et voila, mon stage fini, le coeur gros (encore), je m'attache trop aux gens s'en est épuisant pour mon petit coeur fragile. Enfin, je reste dans le milieu, je suis nouvellement sur le conseil d'administration de point de repère (organisme de distribution de seringues de Québec) pour les 2 prochaines années (je ne suis pas capable de dire non à l'implication citoyenne...) Et ça ma donner la piqure du communautaire, reste à voir ce que je ferai de mon diplome de médecine (quand je vais finir par l'avoir haha). Je déménage : un chez moi après 1 an d'itinérance. J'ai la tête à moitiée dans les nuages, retomber sur terre n,est pas si évident. Réaliser que l'impossible n'est pas nécessairement possible, qu'il y a une réalité à respecter, des obligations de la vie qui ne sont pas toutes trippantes, une recherche d'adrénaline difficile à satisfaire. Une chance que j'ai les meilleurs potes du monde et une famille en or. De belle surprises par contre: un petit neveux magnifique, des sorties familiales prévilégiés, des retrouvailles qui libèrent l'esprit.

Et c'est reparti ! J'allais pas rester sans bouger quand même ! Alors sans destination fixe, je sors mon sac a dos du garde-robe très prochainement, je fou quelques pantalons de toile, un chandail chaud, mon chapeau, quelques livres, mon harmonica et mon journal de voyage, j'attrape une map au passage et ciao bye la compagnie !!!!!!

Posté par Lucy in the sky 07:55 Archivé dans Canada Commentaires (0)

Qu'est-ce que je fais ici deja moi ?

Munich, Allemagne

rain 10 °C

3 semaines en Europe....

Quelqu'un peut me rappeler ce que je fais ici deja ?

Je voulais partir sur le pouce moi ? Bon ok... direction Antwerpen, Belgique pour trouver mon pote Geert et descendre au festival de musique.

oufff...

Les autoroutes sont partout, c'est fou ! Pas question de marcher sur la voie d'accottement, il faut utiliser les stations services (qui fonctionnent tres bien d'ailleurs). Lorsqu'on m'a depose en plein milieu de la journee proche de la frontiere avec la Belgique et la Hollande et que j'ai du changer de cote d'autoroute pour retrouver le bon chemin, ..., je me suis vraiment demande pourquoi je devais etre aussi folle... surtout quand la police s'est arrete jsute derriere moi ! Heureusement que j'ai un joli sourir et que j'ai l'air completement perdue parce que sinon c'etait un joli 200 euro d'amende !!!

20 minutes a lever le pouce de retour sur la voie de service ...

Un Belge qui me fait traverser la frontiere

2 minutes de pouce, je me rend quelques kilometres plus loin.

De retour sur la voie d'accottement (je suis terrible...)

5 minutes

Une voiture qui s'arrete ! Wouhou, trop heureuse, je cours avec mon sac sur le dos et ma pancarte dans les mains. C'est 3 allemands qui en fait on decide de prendre la journee pour celebrer l'aniversaire d'un des gars et de juste conduire quelque part, sans plans fixes ! Trop bien ! Je me marre comme une folle et il m'amene jusque dans le petit village de mon ami Geert ! Je suis trop heureuse, sincerement, j'y croyais pas, j'etais sure que j'allais rester coincee quelque part. OUf !

5:00 pm

Avec Geert on embarque avec 2 de ses amis, des roumains, trop geniaux, les parfaits hippi. Du genre qu'ils transportent toute leur maison dans leur petite voiture, leur lit, leur bouffe, leur necessaire a toilette....

Et nous voila paqueter comme jamais pour 5 heures de route vers le sud de la Belgique, Gouvy, pour le Tribal Gathering music festival... ca promet. Au menu: camping, musique psychedelique et ... de la neige !!! Fun fun fun ! Et moi qui a seulement mon sleeping bag en soie du vietnam (heureusement que j'ai piquer une couverte couleur zebre a Geert ! )

Alors voila, je me retrouve dans le fin fond du trou de la Belgique, entouree par des champs et des vaches et quand on me demande je viens de ou pis que je reponds : Im from Canada, well the french part, QUebec, Montreal, but I just arrived from Asia, where I was for hum well 7 months.... Pis qu'ils me font une face de What The Fuck are you doing Here ! Ben je ne me crois pas moi-meme ...

3 jours plus tard, completement congelee, un peu perdue et apres avoir parler a tout le monde (je parle trop je pense), ben il faut bien que je me trouve une nouvelle destination. Mon choix : la France direct ou debarquer a Munich voir la belle Marie-Anne....

Alors me voila a Munich ! Dans une magnifique maison, j'ai meme ma propre chambre, du filet d'agneau au souper et une multitude de choix de biere toutes aussi bonnes les unes que les autres !

Et voila, Marie-Anne s'en va a Budapest pour le week-end visiter sa jumelle qui etudie medecine la bas avec 3 autres potes. Et moi qui voulais partir ce matin sur le pouce pour traverser l;Allemagne et la France au complet sans savoir ou j'allais dormir ou juste me ramasser en fait...

Faque sur un coup de tete ben je m'en vais a Budapest ce soir et je me suis trouve un vol trop cheap direction Paris pour samedi....

Le plan: ouffff je pense qui a plus de plans rendu la.... Saint-Gilles-Croix-de-Vie je m'en viens, d'une facon ou d'une autre !

Posté par Lucy in the sky 05:50 Archivé dans Allemagne Commentaires (0)

J'avais oublié c'était quoi avoir frete

Fait frete.

Vivement l'hospitalité Holandaise !

Je me gele le cul sur le bord d'un canal magnifique, bordé par les rues bondés de vélo. Les maisons typicallement penchés les unes sur les autres. Les tram qui passent, les priorités cyclistes ! Les gens pressés par le temps, il doit faire, quoi 10 degres a l'exterieur (bon je sais c'est pas aussi pire qu'au Québec, mais bon ...). Le truc c'est que j'ai pas vraiment de manteau et des des flip-flop pis que c'est un peu le choc de température...

Ah oui, pis essayer de voyager a l'arrache sans téléphone ni i-pod, donc pas de wifi... ouff c'est pas évident, parce que ici, tout fonctionne avec ca.

Alors voila, j'ai rater le courriel de mon host de couchsurfing (un sofa gratuit pour la nuit) qui se désistait.... alors me voila centre amsterdam a la recherche d'un cafe internet, avec un ordinateur.

Et voila, j'attrape Bart en ligne; tout simplement il a plein de truc a faire le jour meme, mais que si ca ne me dérange pas, je peux prendre le train (10 min) jusqu'a Utrecht, il n'y a pas de probleme.

Oufff ! Je suis trop heureuse. Y a rien qui me tente le plus que d'aller mévacher au chaud avec quelqu'un que je connais, se sentir dans un ''chez soi''. C'est que tout d'un coup, je ne sais plus comment le monde fonctionne. C'est peut-etre l'air humide qui me glace les doigts, mais je me sens completement perdue; serieusement, je n'ai aucune idée de ce que je fais la ! Mais qu'elle idée il m'a passée par la tete déja pour débarquer en EUrope, chez ces merveilleuses personnes qui ont marquées profondement mon voyage,... ?

Et c'est que chez Bart, je me sens trop bien ''chez moi''. J'ai le sentiment de pouvoir faire ce que je plait et on me traite trop bien !

AMsterdam, c'est, wow !

J'étais assise en asiatique (les 2 jambes du meme cote) sur son rack a vélo.
Se faire donner une ride a bicyclette par un dutch aux cheveux blond et aux yeux vert a travers les petites rues de Utrecht a l'architecture incroyable et se diriger chez un de ses potes boire un biere et regarder le match de foot ... trop bien !

Faire un tour d'Amsterdam, s'arreter dans un coffee shop, prendre une biere, aller marcher dans le Redlight... parce que apres l'Asie je me demandais bien si c'était aussi pire ! Se promener sur le bord des canaux, se prendre une grosse frite avec une sauce aux peannut !!!

Le seul ennuie est bien qui fasse aussi frete !

Alors voila, demain je pars pour ma premiere tentative de pouce entre Utrecht et Antwerp (Belgique) retrouver mon pote Geert pour descendre au Tribes Gathering festival, gros mixte de musique en plein air ! Et camping au rendez-vous...

Alors je pense que je vais vous quitter et aller me promener en ville, question que si je trouve un mateau, je pense que ca pourrait etre utile...

Posté par Lucy in the sky 02:17 Commentaires (0)

Ngwe Saung Beach

Un paradis terrestre vierge !

Il me restait 4-5 jours au Myanmar et une semaine avant de m'envoler vers l'occident... Alors j'ai filer vers la plage ! Question de profiter u peu des tropiques, des palmiers, du sable blanc et de l'eau turquoise de la baie de Bengal. Pour ma dernière journée je me suis payé un trip en moto jusqu'à Chaung Tha beach, 1 heure et demi au nord de Ngwe Saung, parce que bon je m'ennuie un peu à me faire bronzer au soleil du zénith sur une plage complètement déserte et à ne parler qu'à moi-même. Mon chauffeur s'appelle July (parce que bon j'ai décider que conduire une moto ce nétait pas pour moi, surtout sur leur route de merde, toute seule, sans savoir le chemin), il est trop mignon!

On est partis au petit matin, route de roche désastreuse, paysages irréels. Petits sentier de sable bordé de centaine de palmiers. ''Rider'' sur la plage immaculée aux petits rayons de soleil levant. Traverser des villages de pêcheurs, des hutes en bamboo (je sais pus écrire en français désolé). Les enfants qui crient ''mingalaba'' (bonjour), les vieilles dames accroupies sur leur perron qui sourient...

3 ferry: petite chaloupe en bois, y faire grimper la moto sur une planche instable, traverser la rivière aux eaux turquoises bordé par des mangroves. Arriver sur une ptite plage paradisiaque ou l'on retrouve qu'une petite hutte au toit en feuilles de palmier servant des salades d'algues et de l'alcool de palmier. Les vagues qui déferlent sur les rochers. Le sable blanc. Des locaux qui m'offrent une bière, puis on va dans la mer prendre des photos, on m'invite à aller séjourner chez eux (mais je n'ai plus le temps malheureusement). Revenir à Ngwe Saung en fin de journée; même exctase d'horizon !

Aller prendre une marche au couché du soleil. Rencontrer mes 2 allemands de l'autobus qui sont en lune de miel. Prendre des photos du ciel rosé qui réflète dans la mer, petit bateau de pêcheur au loin (ça pourrait pas être plus kitch et magnifique). Voir la lune croissante, couchée sur le dos. Aller manger des calamars (j'addddore le squid !!! )

Finir chez les nouveaux mariés avec un bouteille de rhum à 2$. Revenir chez moi en marchant pieds nu sur la plage plongée dans la pénombre d'un firmament étoilé et d'une quasi absence de développement humain. Observer la marée grimper sur la plage, frôler mes pieds, mouillant mes pantalons de bohème. J'observe le ciel, je pense à tout ceux avec qui je voudrais partager ce moment de beauté suspendu dans le temps. Voir l'océan abordant fièrement une dentelle argentée; les planctons phosphorescents excités par le mouvement de la vague éclaire la bordure de chacunes d'elles. L'eau salée qui se retire sous mes pieds aussi vite qu'elle y est venue, laissant sur son passage ces milliards de minuscules étoiles, comme des cristaux phosphorescent dans l'obscurité de ma nuit solitaire ...

Je regarde la Baie de Bengal et je vous embrasse !

xxx

Posté par Lucy in the sky 06:15 Archivé dans Myanmar Commentaires (1)

(Articles 1 - 5 sur 35) Page [1] 2 3 4 5 6 7 »